1-844-839-0755
À Propos de Nous | Questions Fréquentes | Nous Contacter
Renseigner
Les Guêpes Parasites

Les Guêpes Parasites de Mouches

Les parasites de mouches ou guêpes parasites ou guêpes parasitoïdes sont des petits insectes nocturnes (de la taille d’une mouche à fruits soit de 2 à 4 mm de long) qu’on retrouve naturellement au Canada et qui parasitent les pupes de mouche. Elles permettent de lutter naturellement contre les mouches et elles n’attaquent ni les hommes, ni les animaux de ferme, ni les animaux de compagnie.

Les guêpes parasites s’attaquent à la mouche en développement au stade de pupe. D’autres organismes vivants attaquent la mouche (p. ex. les oiseaux, les araignées) mais elles s’attaquent à la mouche adulte et ça ne l’empêche pas de pondre ses œufs. En milieu naturel, les guêpes parasites contribuent à maintenir l’équilibre des populations de mouches. Par contre, quand nous augmentons artificiellement la concentration d’animaux, nous créons un environnement de reproduction idéal pour la mouche et l’équilibre naturel est rompu et nous assistons à une apparition démesurée de mouches dans les installations.

La femelle adulte vole à la recherche d’une pupe de mouche et, lorsqu’elle en repère une, creuse jusqu’à 15 cm (6 pouces) dans le fumier ou le compost pour atteindre sa proie. Les guêpes parasites possèdent une capacité unique de localisation de leurs proies et sont extrêmement efficaces. Elle pond ses œufs dans la pupe de mouche et les larves de guêpe se nourrissent de la pupe de mouche pour se développer en guêpes adultes. Chaque femelle va pondre entre 50 et 150 œufs selon de l’espèce. Les guêpes adultes émergent et sont prêtes à parasiter d’autres pupes de mouches pour accomplir leur cycle de vie. Normalement, ce cycle prend de 18 à 21 jours selon l’espèce de guêpe et de la température environnante. L’adulte peut aussi consommer quelques pupes de mouches comme source de nourriture, ce qui contribue aussi à réduire la population de mouches.

L’utilisation des guêpes parasites offre une solution environnementale sécuritaire, économique et efficace à long terme, car elle interrompt le cycle de reproduction de la mouche. Des études effectuées sur l’utilisation de guêpes parasites dans des étables, des fermes avicoles et laitières, ont rapporté une réduction de la population de mouches en moins de 30 jours pouvant aller jusqu’à 90% des mouches adultes.

Nous recommandons fortement d’utiliser une méthode qui cible les mouches au stade adulte de développement comme une partie intégrante de votre programme de lutte intégrée contre la mouche.

Contactez-nous dès maintenant, SANS AUCUNE OBLIGATION D’ACHAT, pour discuter d’un programme personnalisé de lutte contre les mouches (1-888-668-7264).


Nous recommandons fortement d’utiliser une méthode qui cible les mouches au stade adulte de développement comme une partie intégrante de votre programme de lutte intégrée contre la mouche.

Contactez-nous dès maintenant, SANS AUCUNE OBLIGATION D’ACHAT, pour discuter d’un programme personnalisé de lutte contre les mouches (1-888-668-7264). Nous ne cherchons pas à effectuer une vente rapide, nous espérons avoir des clients satisfaits à long terme.

Notre entreprise a grandi rapidement à travers le Canada par le bouche-à-oreille et nous acceptons toutes les demandes. Notre engagement envers vous est de vous offrir le MEILLEUR PROGRAMME DE LUTTE BIOLOGIQUE CONTRE LES MOUCHES, LE PLUS ÉCONOMIQUE ET DURABLE.

Témoignages Récents de Clients

Nous utilisons des prédateurs de mouches chaque été depuis 7 ou 8 ans. Je me sens très chanceux d'avoir trouvé une source locale fiable et rentable de bogues. Je peux recommander sans réserve non seulement les insectes eux-mêmes en tant que partie très efficace et respectueuse de l'environnement d'une stratégie de prévention des mouches, mais aussi les bons insectes en tant que source de prédateurs très fiable et conviviale.

Amanda J Booth - DVM, MVetSc, Dip. ACVIM

Notre voisin utilisait les parasites de mouches et s’extasiait de leur mode d’action. Nous avions constaté une réduction de la présence de mouches l’an dernier mais nous pensions que c’était une fluctuation naturelle. Nous avons tout de même décidé d’essayer les parasites de mouche et... WOW. La population de mouches dans nos deux étables est si faible qu’on les remarque à peine – ce n’est pas comme dans les années précédentes. Nous avons été convertis!

Alison Y. - Agricultrice